Facebook love (&) machine

Depuis la reprise de mon travail sur [loveMachine] et les discussions amicales qui en ont découlé, il m’est arrivé de faire quelques découvertes ou de recevoir des liens ou des remarques par rapport à Facebook ou ce travail. Et pourquoi pas vous les proposer en “post” du jour.

Quelques articles à lire (merci Caro):

  • Facebook : la  mémoire cachée d'”Écrans.fr” vous explique assez simplement que Facebook n’efface rien, même lorsque vous pensez effacer. Et que tout est enregistré, même ce que vous ne faites pas.
  • Et nous assistâmes, les bras ballants, à la privatisation du web, coup de gueule du Tigre, un curieux magazine curieux, qui soit dit en passant est conçu avec des logiciels libres, nous parle du holdup perpétré par Facebook (et autres) sur notre accès à l’information et à la connaissance. Leur question aux libristes convaincus (comme Framasoft) m’a interpellé. Je la poserais bien aussi à @bayartb et @julian0liver

Concernant vos réactions à [loveMachine]:

  • Je me suis résolu à créer une page Facebook pour le projet. J’espère ainsi permettre aux étonnés (c’est le stade avant indigné ;-) ) qui ont vu “128 like(s) done in 1m50s” de trouver un début de réponse et donc aussi d’autres questions.
  • J’ai reçu plusieurs demandes d’amis venant de parfaits inconnus et je me demande si c’est lié.
  • J’ai reçu des menaces de “mise en sourdine” si je continue à faire tourner le programme.
  • Seule une personne à ce jour a émit le souhait de faire tourner le programme sur son propre profil.
  • J’ai reçu beaucoup de “C’est un vrai  ‘like’ ou c’est ton robot?”
  • J’ai entendu beaucoup de “Et donc, tu ‘like’ même des trucs que t’aimes pas? Ça ne te dérange pas?”
  • “C’est légal ton truc?”, m’a surpris. Je ne m’étais pas posé la question. Mais ma réponse sera “Et Facebook, c’est légal?” (comme la pose l’eurodéputée Françoise Castex)

(Source de l’illustration)

Published by

Julien Deswaef

Software Artist | Experience Designer | Interface Developer