Jacques Brel en finnois

https://www.youtube.com/watch?v=cgC47478fV4
Jacques Brel − Le Moribond est un tube planétaire, enfin, surtout la reprise anglophone Seasons in the sun par Terry Jack. Ce que je savais moins c’est que nos amis nørdiques s’étaient aussi illustrés dans la reprise du grand Jacques. Ci-dessus, la version finnoise de Arto Sotavalta. Je vous passe la version suédoise, peut-être pour un autre mardi.

PS: J’aurais pu aussi appeler cet article “Nirvana reprend Jacques Brel”.

/ht phaune

I ♥ Phaune Radio

Phaune Radio homepage

Je n’écoute plus la radio. Tsé bien, celle qui diffuse encore sur les ondes. Enfin, je l’écoute, parfois, quand je loue une camionnette pour déménager. C’est te dire que c’est pas si souvent, je suis développeur, pas déménageur. Bref, je ne l’écoute pas en ligne non plus. Ça m’arrive d’écouter un podcast, quand on m’envoie un lien, mais je ne me branche pas toutes les semaines ou tous les jours sur les chaînes nationales ou régionales ou internationales. Pourtant, elles sont toutes, là, sur le oueb, en streaming ou podcast… Bien non. Je n’écoute pas. Et le principal problème, je crois, c’est le format. Coupure pub, jingle, nouvelles du monde, annonce de programme, voix radiophonique du présentateur,… tout ressemble trop à un média. C’est formaté. Même si tu changes la sauce, on dirait que l’emballage est produit en série.

C’est vache ce que je viens de dire. Je n’écoute pas généralement, donc je ne peux vraiment pas faire de généralité. Mais j’ai pas la patience de me brancher sur un programme à une certaine heure pour pas louper une émission que j’aimerais bien. Je n’ai pas non plus la patience de trouver un podcast dont j’aimerais entendre les enregistrements chaque semaine. J’ai bien essayé, il y a de très bons programmes sur certaines chaînes. Mais je n’ai pas les bons outils ou juste pas la motivation.

Sauf…, sauf depuis qu’on m’a branché sur LeDjamRadio. Ça c’est pour moi de la radio. Je peux écouter à n’importe quelle heure, le programme me plaît dans 90% des cas. Il n’y a pas de pub (ou presque, une fois par jour max), il n’y a pas de présentateur à la voix suave, pas de jingle rrrrrrépépépétititif qui te bombe l’oreille et la musique est un bon mix entre originalité, diversité et classiques revisités. Bref, c’est idéal pour bosser.

Bon, après deux ans d’écoute intensive et de partage − ouais, je suis boulimique − je me suis quand même un peu lassé. J’y ai piqué beaucoup de titres pour ma chronique “Cover Tuesday” (je leur dois bien cet aveu). Mais j’aime pas non plus la nouvelle interface où il faut t’inscrire avec ton mail et tout. Ça casse le rythme.

C’est là que mon dealer qui s’ignore a posté un lien vers Phaune Radio, la radio smart. Et là, c’est le bonheur à nouveau. Un vent de fraîcheur dans mes pavillons, un tour d’oreille bien nécessaire et une visite en “mouvement perpétuel d’un cabinet de curiosités sonores”. Bref, ne cherche plus, branche-toi. C’est bon.

phauneradio.com