Les leçons de cinéma de Tony Zhou

Tony Zhou

Puisqu’on est bien dans une civilisation de l’image et que ça n’a pas l’air de vouloir s’arranger, il est peut-être important de savoir “lire” une image et, peut-être encore plus, de savoir “lire” une image qui bouge.

Que ce soit pour les amateurs de cinéma, de vidéo youtube ou d’anime, pour ceux qui veulent en faire ou juste en consommer, je ne peux que conseiller cette merveilleuse série de documentaires par Tony Zhou: Every Frame a Painting (littéralement, “chaque image est une peinture”).

Tony Zhou est monteur de profession et, dans ses vidéos de quelques minutes, il aborde certaines techniques de cinéma en plongeant dans les références, actuelles et passées, pour nous apprendre et guider notre œil sur ce qui est bon ou moins bon dans une image cinématographique.

C’est jouissif. Ça se regarde plusieurs fois. C’est en anglais, mais tu peux activer les sous-titres en français. Et surtout, tu ressors de là en ayant eu l’impression d’avoir appris un truc. Faut pas lui en vouloir si après tu comprends mieux pourquoi tu t’ennuies pendant certains films.

Je te mets ci-dessous 2 ou trois que j’aime bien. Mais tout est bon, c’est vraiment difficile de choisir.

Petite question pour voir si t’as suivi: tu savais pour Spielberg?

Machine à dessiner – Semaine de verticalité – St-Luc

En cette semaine de “verticalité” qui débute ce lundi à l’ESA Saint-Luc Bruxelles, Luc Lamy propose aux étudiants qui le souhaitent de travailler sur des projets de “machine à dessiner”. C’est dans ce cadre qu’il m’a invité à venir parler de “Comment ne pas dessiner“, plus d’autres choses dont je parle parfois sur ce blog.

Alors, ce post, plus ici en guise de pense-bête et de porte d’entrée pour le cours. Mais comment ne pas commencer par parler de Hektor ou de Viktor par Jürg Lehni, dont je vous laisse déguster la vidéo ci-dessous.

Hektor, c’était ma porte d’entrée vers les machine-à-dessiner, si on excepte les projets de Jean Vaden qu’il nous montrait sous le manteau lorsque j’étais étudiant.

Pour le reste, suivre les mots-clefs