Ma collection de portables timbrés

Instagram de laptops avec autocollants

Dans tous les brols que je peux alimenter sur le web, il y a entre autre, ce compte Instagram, démarré à Leipzig il y a un peu plus d’un an. J’y collectionne, au gré de mes balades, des couvertures de portables couverts d’autocollants, une pratique assez répandues chez les bidouilleurs informatiques.

On a déjà comparé le mien à une planche de skateboard. J’y vois surtout l’envie de personnaliser un objet de masse dont la couleur dévie rarement de la palette chatoyante d’un ciel du plat pays. C’est peut-être aussi une forme de tatouage tribal, de rite de démystification de la machine, ou le besoin d’apposer son tag, sa marque, celle de ses chouchous, de balancer un slogan et d’y donner une plastique qui peut-être découragerait un voleur.

Un grand doigt dans l’oeil d’Instagram, royaume de la jolie photo, pour m’avoir obligé à créer un compte alors que je voulais juste accéder à ses données.

Et comme le dit Wily:


Also published on Medium.