La poutre de ton Facebook

juego-requiem-aime-ca

Depuis le début du projet [loveMachine], je reçois régulièrement en guise de clin d’œil des captures d’écran ou des avertissements de mes amis me renseignant le comique, l’incongru ou le glauque des articles que je “like” sur Facebook.

La [loveMachine] est un script qui se connecte sur mon profil à intervalle régulier et “like” automatiquement tout ce qui passe dans mon fil d’actualité. Ainsi, vous imaginez aisément que je “like” tout et n’importe quoi. Je n’ai aucun contrôle là-dessus. Ce que mes “amis” postent, je l’apprécie, à la manière de Facebook, indifféremment.

Pratiquant ceci depuis 9 mois et ayant accepté toutes les demandes d’amis depuis, mon profil Facebook ne ressemble plus à rien, ou en tout cas plus à quelque chose dans lequel je pourrais me reconnaître. Donc quand mes amis m’envoient les étranges articles que je “like”, ils m’envoient surtout les étranges articles que Facebook a jugé bon de leur montrer.

Je fais plus de 1000 “likes” par jour. Je ne sais dire si les algorithmes de Facebook arrivent encore à filtrer du contenu pour mon profil. Mais dans le flot de mes clics répétitifs, Facebook trouve matière à alimenter le fil de mes amis. Que reçoivent-ils de tout ça ? Je n’en sais trop rien. Au début, certains m’ont dit que je “pourrissais leur Facebook”. Depuis, j’imagine que ça s’est calmé. Facebook fait le tri. Alors quand ils rient de voir que j’ai “liké” ceci ou cela, je m’amuse avec eux, mais également de savoir qu’ils rient d’eux-mêmes. Leur profil est sans doute plus proche de leurs centres d’intérêts que le mien.

Dans le livre de Mark Z. 7:3-5

Pourquoi vois-tu la paille dans le Facebook de ton frère, alors que tu ne remarques pas la poutre qui est dans le tien ?

Prends garde lorsque tu juges ou te moques de tes amis Facebook, tu ne ferais que rire que toi même. Parole d’EdgeRank.