Des bancs #uHbench dans la nature

jardin-tordu

En voyant passer ce tweet de @ehooge, retweeté par @stephlulu et remarqué par @stephriondet, qui me cite dans sa réponse (oui, c’est comme ça que ça marche Twitter), ça m’a donné envie de faire un peu de recherche sur ces instances de mon projet de banc open source qui circulent dans la nature. Car c’est bien le principe des projets sous licences libres, ils s’échangent et se voient réappropriés par d’autres.

Il y a celui du jardin collectif du chemin tordu, près de Nice. Dont l’association organise apparemment régulièrement des ateliers de fabrication de mobilier en bois de palette.

chemin-tordu

Et puis ce banc de Locaux Motiv’, à Lyon, construit en 2012, vraisemblablement par Fred et Steph, estampillé Creative Commons et générant toujours des tweets à ce jour.

Les bancs de Thomas Vackier, trouvé par hasard sur Google+ (comme quoi, il y a de la vie sur G+)

https://plus.google.com/115585828091349705274/posts/KXwDT9a9uue (<- Va falloir cliquer sur ce lien poru les voir, parce que j'arrive pas à faire fonctionner l'embed de G+) Et puis une grosse surprise, sur le blog de "Groupe d’action“, je découvre que l’asbl Empreinte a organisé un bon nombre d’ateliers de fabrication du banc. J’étais amusé de voir sur les photos la feuille d’instruction manipulée par les différents participants.

groupe-action-1

Celle-ci aussi, assez insolite:

groupe-action-2

Je leur ai donc envoyé un mail pour leur poser quelques questions et demander des précisions sur l’utilisation du projet uHbench dans le cadre de leur ateliers. Voici les réponses de Thomas Englebert:

Nous utilisons les bancs dans le cadre des projets jeunes de l’asbl empreintes. Notre asbl a comme objectif de renforcer la capacité des jeunes à être acteurs de leur environnement.

Nous avons lancé un nouveau groupe de jeunes en octobre 2013. Le plus important pour eux dans l’environnement était de se ré approprier l’espace public. Une manière ludique de donner une cohérence à nos actions était de construire des bancs et de faire des actions de réappropriation en ville avec. Nous avons aussi réalisé des ateliers pour montrer comment faire à des groupes intéressés. Nous avons également construits des bancs lors d’évènement comme la fête de l’université de Namur, LaSemo, bientôt esperanzah (mais dans ce cas on ne se base pas sur un plan en particulier la plupart du temps, car on veut laisser libre l’imagination des gens… même si parfois ça foire).

Le nombre d’atelier de construction de ce banc en particulier est de 7, sauf erreur (et sans compter les évènements mentionnés plus haut).

Nous mettons en avant l’importance de la rue comme lieu de vie.

Lors de la construction, nous insistons sur la simplicité de construction et le faible cout. C’est ce qui nous a tout particulièrement attiré: c’est génial d’arriver à faire un banc qui a de la gueule, si rapidement pour (quasiment) rien.

J’imagine que d’autres bancs doivent circuler, ailleurs. Enfin, j’espère. Je ne pourrai tous les voir. Pourtant je ne souhaite qu’une chose, qu’ils soient pris en photo et que l’un ou l’autre mot-clef bien choisis ou un lien envoyé me permette de les retrouver.

Peut-être que la prochaine fois, j’ajouterai cette clause: “Libre de partager, utiliser, modifier, publier, tant qu’une photo du banc est publiée avec ce mot-clef: #uHbench”